19 septembre 2020

Premier cas de réinfection par un coronavirus signalé à Hong Kong

Lundi, des chercheurs de Hong Kong ont signalé le premier cas confirmé de réinfection par Covid-19, ce qui soulève des questions sur la durabilité de la protection immunitaire contre le coronavirus.

Le patient est un homme de 33 ans qui a été infecté pour la première fois par le virus en mars et qui, quatre mois et demi plus tard, a contracté à nouveau le virus lors d’un voyage en Europe.

Les chercheurs de l’université de Hong Kong ont séquencé le virus des deux infections du patient et ont constaté qu’elles ne correspondaient pas, ce qui indique que la deuxième infection n’était pas liée à la première. Il y avait une différence de 24 nucléotides entre les deux infections.

“Il s’agit de la première documentation au monde sur un patient qui s’est remis de Covid-19 mais qui a eu un autre épisode de Covid-19 par la suite”, ont déclaré les chercheurs dans un communiqué.

“Le fait que quelqu’un puisse être réinfecté n’est pas surprenant. Mais la réinfection n’a pas provoqué de maladie, c’est donc le premier point. Et la deuxième chose est qu’il est important de savoir si le patient a développé une réponse d’anticorps neutralisants à la première infection ou non”, a déclaré Malik Peiris, un virologiste de l’Université de Hong Kong.

“Ce que nous apprenons sur l’infection, c’est que les gens développent une réponse immunitaire, et ce qui n’est pas encore complètement clair, c’est la force de cette réponse immunitaire et sa durée”, a déclaré lundi Maria Van Kerkhove, expert en coronavirus à l’Organisation mondiale de la santé.