20 septembre 2020

Poutine soutient la réponse de Minsk aux manifestants, les troupes russes sont prêtes à déployer

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi que le Kremlin avait mis en place une force de police pour soutenir le leader biélorusse Alexandre Loukachenko à sa demande, mais qu’elle ne serait pas déployée à moins que les troubles ne deviennent incontrôlables.

Des manifestations de masse ont eu lieu depuis l’élection présidentielle du 9 août qui, selon l’opposition, a été truquée pour prolonger les 26 ans de règne de Loukachenko.

“Nous avons bien sûr certaines obligations envers le Belarus, et la question que M. Loukachenko a soulevée était de savoir si nous apporterions l’aide nécessaire. Je lui ai dit que la Russie remplirait toutes ses obligations. Alexander Grigorivich (Loukachenko) m’a demandé de créer une force de police de réserve et je l’ai fait. Mais nous avons convenu qu’elle ne serait pas utilisée à moins que la situation ne devienne incontrôlable”, a déclaré M. Poutine lors d’une interview à la télévision d’Etat.

Le Conseil de coordination de l’opposition biélorusse a déclaré que la décision de Moscou de mettre en place une telle force violait le droit international. Le conseil vise à développer une stratégie pour une transition du pouvoir, mais les autorités biélorusses ont ouvert une enquête criminelle sur sa formation.

Le jeudi, un millier de personnes se sont rassemblées sur la place principale, certaines formant une chaîne et priant, tandis que la police et les soldats se rassemblaient. La police a arrêté un grand nombre d’entre eux.