10 août 2020

Pour la première fois, les Trump Dons masquent le fait que le nombre de décès liés au Covid-19 aux États-Unis dépasse les 134 000

Pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, le président américain Donald Trump, qui avait refusé pendant des mois de porter un masque en public, a été vu en train d’en mettre un samedi.

Trump portait un masque de couleur sombre lors de sa visite à Walter Reed pour voir les militaires blessés, La Colline a déclaré. Cela arrive au moment où les États-Unis sont ravagés par la pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 134 000 victimes.

“Je pense que lorsque vous êtes dans un hôpital, surtout dans ce contexte particulier où vous parlez à beaucoup de soldats, des gens qui dans certains cas viennent juste de sortir de la table d’opération, je pense que c’est une bonne chose de porter un masque”, a déclaré M. Trump aux journalistes à la Maison Blanche juste avant sa visite à Walter Reed.

“Je n’ai jamais été contre les masques, mais je crois qu’ils ont un temps et un lieu”, a-t-il déclaré avant de monter dans son avion pour l’emmener à l’hôpital.

A lire également : Coronavirus EN DIRECT : Amitabh Bachchan, Abhishek devient positif pour le Covid-19

Auparavant, lors de conférences de presse, de mises à jour du groupe de travail sur les coronavirus, de rassemblements et d’autres événements publics, M. Trump n’avait jamais été vu portant un masque de protection.

Selon un rapport de CNN, la décision de M. Trump est intervenue après une campagne de “lobbying discret” menée par certains assistants et conseillers politiques de la Maison Blanche. Certains de ses conseillers ont été effrayés par la vue de tant de partisans sans masque de Trump lors d’un rassemblement à Tulsa, Oklahoma, le mois dernier et préoccupés par la recrudescence des cas de coronavirus dans le Sud.

Un conseiller présidentiel a décrit cet effort comme plus d’une semaine de “beaucoup de négociations” et de “plaidoiries” répétées par les collaborateurs qui ont exhorté le président à donner l’exemple à ses partisans en portant un masque lors de sa visite.

Les États-Unis sont le pays le plus touché au monde. Vendredi, le pays a signalé plus de 69 000 cas, soit une troisième hausse quotidienne consécutive.

Samedi, 3,18 millions d’infections ont été enregistrées avec plus de 134 000 décès, selon les données de l’Université Johns Hopkins.