7 août 2020

Pompeo demande à l’Inde de réduire sa dépendance à la Chine

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a exhorté mercredi l’Inde à se concentrer sur les chaînes d’approvisionnement nationales et à réduire sa dépendance à la Chine.

Lors du sommet des idées sur l’Inde du US-India Business Council, M. Pompeo a déclaré que l’Inde avait une chance d’éloigner “les chaînes d’approvisionnement de la Chine et de réduire sa dépendance vis-à-vis des entreprises chinoises dans des domaines comme les télécommunications, les fournitures médicales et autres”.

Les États-Unis ont accusé la Chine de la pandémie de coronavirus et les entreprises technologiques chinoises, dont Huawei, d’espionnage et de facilitation des violations des droits de l’homme. L’année dernière, les États-Unis ont ajouté Huawei à leur liste noire commerciale, craignant que son équipement 5G ne permette au gouvernement chinois d’espionner d’autres nations. Washington a également condamné la nouvelle loi de sécurité nationale de Pékin sur Hong Kong, ainsi que les revendications territoriales de la Chine dans la mer de Chine méridionale.

Les relations de l’Inde avec la Chine sont tendues suite à un affrontement frontalier le mois dernier au cours duquel 20 soldats indiens ont été tués. “Les récents affrontements initiés par l’Armée populaire de libération ne sont que les derniers exemples du comportement inacceptable du Parti communiste chinois”, a déclaré M. Pompeo.

Le mois dernier, l’Inde a interdit des dizaines d’applications chinoises dans le pays, dont TikTok. En avril, le gouvernement a annoncé un plan visant à offrir des incitations aux entreprises qui cherchent à délocaliser leurs activités de fabrication hors de Chine. Il a également mis un frein aux investissements dans ses entreprises en provenance de Chine, afin de réduire le risque de rachats opportunistes.