7 août 2020

Pas intimidé : Les États-Unis s’inquiètent de la menace de “tueur de porte-avions” des médias chinois

Les USS Nimitz et Ronald Reagan ne sont pas intimidés, a déclaré dimanche (heure locale) le chef de l’information de la marine américaine, en réponse aux médias d’Etat chinois qui se sont vantés que “la Chine dispose d’un large choix d’armes antiaériennes”.

Les États-Unis ont envoyé deux porte-avions dans les eaux contestées de la mer de Chine méridionale pour participer à des exercices militaires, alors que Pékin fait preuve de dynamisme dans la région.

“La Chine dispose d’une large sélection d’armes anti-porte-avions comme les DF-21D et DF-26 “tueur de porte-avions” #missiles. La mer de Chine méridionale est tout à fait à la portée de l’APL ; tout mouvement de porte-avions américain dans la région est au plaisir de l’APL : analystes”, a tweeté le Global Times, avec un lien du rapport.

En réponse à ce tweet, le chef de l’information de la marine américaine a déclaré “Et pourtant, ils sont là.”

“Deux porte-avions @USNavy opérant dans les eaux internationales de la mer de Chine méridionale. #USSNimitz & #USSRonaldReagan are not intimidated #AtOurDiscretion”, a tweeté le chef de l’information de la marine américaine.

La marine américaine a confirmé avec l’ANI que les USS Ronald Reagan et Nimitz mènent des opérations et des exercices à double porteuse dans la mer de Chine méridionale pour soutenir un “Indo-Pacifique libre et ouvert”.

US Navy

L’exercice est prévu de longue date, mais il survient alors que la Chine mène ses propres exercices militaires dans la région, près des îles Paracel, qui font l’objet d’une contestation. (US Navy)

Les deux porte-avions de combat ainsi que quatre navires de guerre effectueront des vols 24 heures sur 24 pour tester la capacité de frappe des avions basés sur les porte-avions. Ce qui attire l’attention sur cette initiative des États-Unis est qu’il est rare que les principaux exercices militaires américains et chinois se déroulent dans la même région en même temps.

“Je peux confirmer que l’USS Nimitz (CVN 68) et l’USS Ronald Reagan (CVN 76) mènent des opérations et des exercices à double porteuse dans la mer de Chine méridionale pour soutenir un Indo-Pacifique libre et ouvert. Les exercices intégrés haut de gamme permettent d’acquérir une flexibilité, une endurance, une manœuvrabilité et une puissance de feu inégalées dans un environnement de guerre tous domaines confondus”, avait déclaré à l’ANI le Lt Cmdt Sean Brophy, APR+M, officier des affaires publiques pour le groupe d’attaque du porte-avions Ronald Reagan.

“Ces efforts soutiennent les engagements pris par les États-Unis de défendre le droit de toutes les nations à voler, naviguer et opérer partout où le droit international le permet. Cette possibilité pour deux groupes d’attaque de porte-avions de s’entraîner et d’opérer ensemble dans la région offre aux commandants combattants une flexibilité et des capacités opérationnelles importantes que seule la marine américaine peut commander”, avait déclaré le Lt Brophy.

L’exercice est prévu de longue date, mais il survient alors que la Chine mène ses propres exercices militaires dans la région, près des îles Paracel contestées, exercices qui ont été critiqués par les États-Unis et d’autres pays.

L’exploitation par la marine américaine de deux porte-avions à propulsion nucléaire dans la région de la mer de Chine méridionale représente en outre une démonstration de force significative et intervient dans un contexte de tensions accrues entre Washington et Pékin au sujet d’un certain nombre de régions, dont Hong Kong.