9 août 2020

Pak délivre 95 % des licences de ses pilotes en service dans d’autres pays : Rapport

L’autorité de l’aviation pakistanaise a validé 95 % des licences des pilotes du pays servant dans différentes compagnies aériennes dans sept pays, tandis que le processus de vérification des autres sera achevé la semaine prochaine, selon un rapport des médias de samedi.

Le ministre de l’aviation Ghulam Sarwar Khan a révélé à l’Assemblée nationale le mois dernier qu’il y avait 860 pilotes actifs dans le pays et que 260 pilotes n’avaient pas passé leurs examens eux-mêmes et que près de 30 % des pilotes avaient une licence fausse ou incorrecte et n’avaient pas d’expérience de vol.

Peu après la déclaration du ministre, la Pakistan International Airlines (PIA) a cloué au sol 107 pilotes soupçonnés d’avoir de fausses licences et l’Autorité de l’aviation civile (CAA) a commencé à vérifier leurs licences, a rapporté Dawn.

Le ministre de l’aviation a également annoncé que cinq hauts fonctionnaires de la CAA avaient été licenciés à la suite du scandale et qu’ils pouvaient être poursuivis.

La délivrance de licences “douteuses” a également attiré l’attention d’autres pays et d’autres compagnies aériennes qui employaient des pilotes pakistanais. Parmi les pays qui ont demandé à la division de l’aviation de vérifier leurs références, on compte les Émirats arabes unis, la Malaisie, le Vietnam, la Turquie et Bahreïn.

Vendredi, l’Ethiopie a également demandé au gouvernement pakistanais de vérifier les licences des pilotes pakistanais en service dans ce pays.

Le directeur général de l’Autorité générale de l’aviation civile (GCAA) des EAU, Saif Mohammad Al Suwaidi, avait demandé au directeur général de la CAA, Hassan Nasir Jamy, de vérifier les références des techniciens de maintenance d’aéronefs et des officiers d’exploitation aérienne pakistanais qui ont converti leurs licences respectives délivrées par la CAA, indique le document.

La GCAA des EAU avait également demandé aux autorités pakistanaises de clarifier la différence entre les cas “faux” et “suspects”, le cas échéant, afin qu’elles puissent prendre des mesures immédiates et appropriées dans l’intérêt de la sécurité des opérations de vol.

L’Agence de la sécurité aérienne de l’Union européenne a également annoncé la suspension de l’autorisation de l’AIP pendant six mois.

Citant des sources officielles, le journal a déclaré que le Vietnam avait empêché les pilotes pakistanais de voler et a demandé à la CAA de vérifier les comptes de 11 pilotes pakistanais associés à différentes compagnies aériennes.

Sur les 11 pilotes pakistanais, les licences et les références de 10 d’entre eux ont été vérifiées et renvoyées aux autorités concernées, tandis que la vérification de l’autre sera terminée d’ici mardi prochain, ont-ils déclaré.

Le 2 juillet, l’autorité de l’aviation civile de Malaisie (CAAM) avait annoncé la suspension temporaire des détenteurs de licences pakistanais employés en Malaisie. La CAAM a envoyé une liste de 14 pilotes pakistanais pour vérification de leurs licences. La CAA pakistanaise a vérifié les références de tous les pilotes et en a informé les autorités malaisiennes.

Aux Émirats arabes unis, 54 pilotes pakistanais ont été employés par différentes compagnies aériennes, dont Fly Dubaï. La vérification des licences de 48 pilotes est terminée et les six autres seront vérifiés la semaine prochaine. La CAA a informé son homologue des Émirats arabes unis de la vérification des licences de 48 pilotes.

Des sources ont indiqué que trois compagnies aériennes turques ont également demandé la vérification des licences de 19 pilotes pakistanais. La vérification de 18 pilotes a été effectuée, tandis que celle d’un autre est en cours.

De même, l’autorité de l’aviation du Bahreïn a demandé à la CAA du Pakistan de vérifier les références de trois pilotes pakistanais. Sur les trois vérifications, deux ont été effectuées et renvoyées, tandis que la dernière est en cours de traitement.

L’autorité de l’aviation civile de Hong Kong a demandé la vérification des licences de trois pilotes pakistanais. Deux des trois licences de pilotes pakistanais ont été validées par la CAA, tandis que la licence restante sera validée la semaine prochaine.

Le directeur général de PIA, le maréchal de l’air Arshad Malik, a rencontré le Premier ministre Imran Khan et a informé ce dernier des négociations en cours avec l’Agence de la sécurité aérienne de l’Union européenne pour assurer les opérations aériennes de PIA pour l’Europe. Il a également informé le Premier ministre de la restructuration de la PIA afin d’en faire une compagnie aérienne rentable et de premier plan.

Le Premier ministre a ordonné au chef du PIA d’accélérer le plan de restructuration en consultation avec le conseiller du PM pour les réformes institutionnelles, le Dr Ishrat Hussain, et de présenter un cadre dans une semaine, selon le document.