19 septembre 2020

Oyo, soutenu par la SoftBank, fusionne ses activités au Japon et nomme un nouveau PDG

Oyo, la startup indienne de réservation d’hôtels soutenue par le groupe SoftBank de Masayoshi Son, fusionne ses activités au Japon et nomme un nouveau directeur général pour superviser l’entité combinée.

La réorganisation implique que les unités de réservation d’hôtels et de location d’appartements d’Oyo se regroupent en une seule société appelée Oyo Japan, qui sera dirigée par Ryoma Yamamoto en tant que PDG et Ryota Tanozaki en tant qu’adjoint, tous deux promus à des postes de direction dans les opérations existantes d’Oyo.

Le Japon a été un point focal pour l’expansion internationale d’Oyo en raison de l’approbation de Son et de son association avec la marque SoftBank, qui est omniprésente dans le pays. La société a exploité Oyo Hotels et Oyo Life – un service de location simplifié d’appartements meublés qui a supprimé les tracas liés aux garants ou aux dépôts de garantie – en tant qu’entreprises distinctes dans le pays, mais ses plans de croissance agressifs ont été contrecarrés par l’épidémie de coronavirus, ainsi que par les difficultés opérationnelles et le bouleversement des hôteliers en cours de route.

Fin juin, la start-up a réduit sa présence régionale en fermant des bureaux à Sapporo, Sendai, Nagano, Hiroshima et Omiya. Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts de réduction des effectifs au niveau international, l’entreprise s’adaptant à un secteur du tourisme beaucoup plus restreint.

Yamamoto, qui dirigeait Oyo Life, assumera la responsabilité de l’entreprise fusionnée après la démission de Prasun Choudhary, leader d’Oyo Hotels Japan.Bloomberg