14 août 2020

Nétanyahou doit comparaître au tribunal lors de la prochaine audience du procès pour corruption

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reçu l’ordre de se présenter au tribunal lors de la troisième audience de son procès pour corruption, le 6 décembre prochain.

Le tribunal de district de Jérusalem a déclaré dimanche que la présence de Netanyahu est nécessaire à la session afin de répondre aux accusations portées contre lui, qui comprennent la corruption, la fraude et l’abus de confiance dans trois cas distincts, rapporte l’agence de presse Xinhua.

Trois autres défendeurs dans les mêmes affaires ont également reçu l’instruction de se présenter à l’audience de décembre.

Le procès de Netanyahu a commencé au tribunal de district de Jérusalem le 24 mai et la deuxième session a eu lieu le 19 juillet.

Selon un rapport du Times of Israel, les accusations portent notamment sur l’acceptation de quelque 200 000 dollars de cadeaux tels que des cigares et du champagne de la part de deux milliardaires, le magnat du cinéma israélien Arnon Milchan, basé à Hollywood, et le magnat australien James Packer.

Netanyahu est également accusé d’avoir proposé de pousser une législation bénéficiant aux puissants magnats des médias israéliens en échange d’une couverture plus positive dans leurs publications.

Il nie tout méfait, disant qu’il est victime d’une vaste conspiration et qualifiant les allégations de sans fondement.

Le dirigeant en difficulté est également confronté à la colère croissante de l’opinion publique concernant la manière dont son gouvernement a géré l’épidémie de coronavirus et la crise économique qui en a découlé.

Plus d’une douzaine de personnes ont été arrêtées lors des manifestations contre Nétanyahou dans tout le pays samedi soir.

Les médias locaux ont rapporté que des “milliers” de personnes ont protesté devant sa résidence officielle à Jérusalem et à des carrefours importants dans tout Israël.

–IANS

ksk/

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).