Mark Zuckerberg perd 7 milliards de dollars en raison du boycott des publicités sur Facebook par les entreprises

Mark Zuckerberg perd 7 milliards de dollars en raison du boycott des publicités sur Facebook par les entreprises

27 juin 2020 Non Par Arthur Troibras

Mark Zuckerberg vient de s’appauvrir de 7,2 milliards de dollars après qu’une foule d’entreprises aient retiré la publicité du réseau de Facebook Inc. Les actions de la société de médias sociaux ont chuté de 8,3 % vendredi, le plus fort recul en trois mois, après qu’Unilever, l’un des plus grands annonceurs au monde, ait rejoint d’autres marques en boycottant les publicités sur le réseau social. Unilever a déclaré qu’il cesserait de dépenser de l’argent avec les propriétés de Facebook cette année.

La chute du cours de l’action a éliminé 56 milliards de dollars de la valeur marchande de Facebook et a fait baisser la valeur nette de Zuckerberg à 82,3 milliards de dollars, selon le Bloomberg Billionaires Index. Le PDG de Facebook a également baissé d’un cran, passant à la quatrième place, dépassé par le patron de Louis Vuitton, Bernard Arnault, qui a été élevé au rang des trois personnes les plus riches du monde avec Jeff Bezos et Bill Gates.

Des entreprises allant de Verizon Communications Inc. à Hershey Co. ont également mis fin aux publicités sur les médias sociaux après que des critiques aient déclaré que Facebook n’avait pas suffisamment contrôlé les discours haineux et la désinformation sur la plateforme. Coca-Cola Co a déclaré qu’elle mettrait en pause toute publicité payée sur toutes les plateformes de médias sociaux pendant au moins 30 jours.

Zuckerberg a répondu vendredi aux critiques croissantes concernant la désinformation sur le site, en annonçant que la société allait étiqueter tous les messages liés au vote avec un lien encourageant les utilisateurs à consulter son nouveau centre d’information des électeurs. Facebook a également élargi sa définition de discours haineux interdit, en ajoutant une clause disant qu’aucune publicité ne sera autorisée si elle étiquette un autre groupe démographique comme dangereux.

“Il n’y a aucune exception pour les politiciens dans aucune des politiques que j’annonce ici aujourd’hui”, a déclaré M. Zuckerberg.