20 septembre 2020

M. Loukachenko obtient un prêt de 1,5 milliard de dollars de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a convenu avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko d’un prêt de 1,5 milliard de dollars pour Minsk.

Les deux dirigeants se sont rencontrés dans la station balnéaire russe de Sotchi, sur la mer Noire, pour leur première rencontre en face à face depuis que le Belarus a éclaté en signe de protestation à la suite d’une élection contestée.

Le Bélarus a été secoué par cinq semaines de protestations après la victoire écrasante de Loukachenko, qui dirige le pays depuis 1994, aux élections du 9 août. Le vote a été dénoncé par les responsables de l’UE, et a forcé Loukachenko à se tourner vers Moscou pour obtenir son soutien.

L’opposition affirme que le principal challenger de Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaya, a été le vainqueur légitime et souhaite de nouvelles élections. Tikhanovskaya, qui a fui en Lituanie après le vote, n’a remporté qu’environ 10 % des voix contre 80 % pour Loukachenko, selon la commission électorale.

Les militants des droits de l’homme ont accusé à plusieurs reprises la police anti-émeute biélorusse de réprimer brutalement les marches pacifiques dans le pays. Le gouvernement a rejeté ces accusations. Tikhanovskaya a décrit le prêt de lundi comme étant la Russie “qui paie pour nos passages à tabac”.

“Un ami a des problèmes, et je le dis sincèrement”, a déclaré Loukachenko à Poutine lors d’un discours télévisé au début de la réunion. “Il y a une ligne rouge, vous le savez aussi, plus que moi, vous avez dû faire comprendre ces lignes en Tchétchénie quand vous étiez un jeune président”, a-t-il ajouté.

La Russie et le Belarus ont un traité d’union prévoyant des liens politiques, économiques et militaires étroits, mais Loukachenko a accusé à plusieurs reprises le Kremlin de faire pression sur le Belarus pour qu’il renonce à son indépendance.

“Nous considérons le Belarus comme notre plus proche allié et nous remplirons sans aucun doute toutes nos obligations”, a déclaré M. Poutine à Loukachenko lors des discussions.