5 août 2020

L’USFDA autorise l’utilisation en urgence d’un test antigénique pour diagnostiquer et traiter le Covid-19

La Food and Drug Administration (FDA) américaine a autorisé pour la première fois l’utilisation d’un test antigénique pour détecter et traiter l’infection à Covid-19.

“La Food and Drug Administration américaine a délivré la première autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) pour un test de l’antigène Covid-19, une nouvelle catégorie de tests à utiliser dans la pandémie en cours”, a déclaré la FDA dans un communiqué publié samedi.

Le nouveau type de test fabriqué par Quidel Corp. a reçu une autorisation d’urgence de la Food and Drug Administration américaine dans la nuit de vendredi à dimanche, a rapporté Sputnik.

“L’un des principaux avantages d’un test antigénique est la rapidité du test, qui peut fournir des résultats en quelques minutes”, a ajouté l’agence.

Quidel Corp. a déclaré que son test, appelé Sofia 2 SARS Antigen FIA, peut produire des résultats en 15 minutes.

La FDA a déclaré que les tests d’antigènes sont moins chers à produire, plus simples à réaliser et plus faciles à mettre en œuvre à l’échelle que l’appareil de test actuel. Il est réalisé par un prélèvement nasal et testé immédiatement dans le cabinet du médecin ou dans un autre lieu de soins, produisant des résultats de diagnostic en quelques minutes en détectant rapidement les protéines trouvées sur ou dans le virus.

En même temps, les tests antigènes ne sont pas aussi sensibles au virus que les tests PCR moléculaires.

“Cela signifie que les résultats positifs des tests d’antigènes sont très précis, mais qu’il y a un risque plus élevé de faux négatifs, de sorte que des résultats négatifs n’excluent pas l’infection. Dans cette optique, les résultats négatifs d’un test d’antigène peuvent devoir être confirmés par un test PCR avant de prendre des décisions de traitement ou pour prévenir la propagation éventuelle du virus en raison d’un faux négatif”, a déclaré la FDA.

Selon l’université Johns Hopkins, les États-Unis comptent plus de 1,3 million de cas confirmés, avec un bilan de 78 320 décès.