8 août 2020

L’UE va limiter les exportations de technologies “sensibles” vers Hong Kong pour des raisons de sécurité

Le Conseil de l’UE a convenu mardi de limiter les exportations de technologies et d’équipements “sensibles” vers Hong Kong, en raison d’une législation sur la sécurité nationale adoptée par l’Assemblée populaire nationale chinoise le 30 juin.

L’UE a décidé de “contrôler et limiter davantage les exportations d’équipements et de technologies sensibles spécifiques destinés à être utilisés à Hong Kong, en particulier lorsqu’il y a des raisons de suspecter une utilisation indésirable liée à la répression interne, à l’interception de communications internes ou à la cyber-surveillance”, peut-on lire dans les conclusions du Conseil.

Le texte de l’UE réitère également le soutien de l’UE au degré élevé d’autonomie de Hong Kong en vertu du principe “un pays, deux systèmes”, tout en présentant un ensemble de mesures dans divers domaines, notamment en matière d’asile, de migration, de politique de visa et de séjour, d’exportations, de soutien à la société civile et d’accords d’extradition.

Les actions de Pékin “remettent en question la volonté de la Chine de respecter ses engagements internationaux, sapent la confiance et ont un impact sur les relations UE-Chine”, ajoute le texte de l’UE.

Le Conseil de l’UE a également fait part de ses préoccupations concernant “l’érosion considérable des droits et des libertés […] le manque de garanties et de clarté de la loi et de ses dispositions extraterritoriales”, tout en demandant un réexamen de la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale.

Dans un acte de solidarité envers le peuple de Hong Kong et de soutien politique à l’autonomie de Hong Kong selon le principe “un pays, deux systèmes”, l’UE a également décidé de ne pas lancer de nouvelles négociations avec la région semi-autonome.