15 août 2020

L’UE autorise l’acquisition par Alstom de l’unité ferroviaire de la firme canadienne Bombardier

La Commission européenne a donné son feu vert à l’acquisition des activités ferroviaires de la firme d’ingénierie canadienne Bombardier par le constructeur de trains français Alstom.

Alstom, qui fabrique les TGV français, a déclaré cette année avoir signé un accord en vue d’acheter le contrôle total de Bombardier Transport, pour un prix de 5,8 à 6,2 milliards d’euros (6,3 à 6,7 milliards de dollars) payé par un mélange de liquidités et de nouvelles actions Alstom.

La Commission a ouvert une enquête et a initialement constaté que l’opération soulevait de graves problèmes de concurrence. Les autorités de la concurrence du bloc ont autorisé l’acquisition vendredi après qu’Asltom ait proposé des engagements “sensiblement améliorés”.

Alstom et Bombardier sont les principaux fournisseurs de trains de pointe utilisés chaque jour par des millions de passagers dans l’Union européenne, a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la concurrence.

Grâce aux mesures correctives complètes proposées pour résoudre les problèmes de concurrence dans les domaines des trains à très grande vitesse, des trains de grandes lignes et de la signalisation des grandes lignes, la Commission a pu examiner et approuver rapidement cette opération. Le rachat de Bombardier Transportation aidera Alstom à concurrencer la CRRC chinoise, qui a développé ses activités en dehors de son pays d’origine.

Cette décision donnera également plus de poids à Alstom après que son offre de fusion avec l’allemand Siemens ait été bloquée par les régulateurs de l’Union européenne, qui craignaient qu’elle ne devienne une présence dominante dans la région.

La décision de refuser cet accord a été critiquée par certains gouvernements européens qui veulent créer de grandes entreprises européennes dans divers secteurs, capables de concurrencer les entreprises soutenues par l’État en Chine ainsi que les multinationales américaines.

Bombardier Transportation se concentre sur les trains de banlieue et a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de près de 8,5 milliards de dollars.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).