15 août 2020

L’UE appelle à un cessez-le-feu à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

L’Union européenne a exhorté l’Arménie et l’Azerbaïdjan à cesser les hostilités, après deux jours d’escarmouches dans la partie nord de leur frontière commune, sur le territoire montagneux du Haut-Karabakh.

“L’UE exhorte les deux parties à mettre fin à la confrontation armée, à s’abstenir de toute action et de toute rhétorique qui provoquent des tensions, et à prendre des mesures immédiates pour empêcher une nouvelle escalade”, a déclaré le Service d’action extérieure de l’Union dans une déclaration lundi.

L’appel est venu d’un “incident grave” entre les deux pays du Caucase du Sud a commencé dimanche, marquant la plus grave pointe dans les hostilités depuis 2016.

Les responsables des deux pays se sont accusés mutuellement d’avoir déclenché les hostilités, en invoquant des bombardements intermittents. Les affrontements ont été condamnés par la Russie et les États-Unis, qui ont exhorté les parties au conflit à respecter le cessez-le-feu.

Les deux pays, qui faisaient partie de l’Union soviétique jusqu’à l’effondrement de celle-ci, sont engagés dans un conflit sur la région du Haut-Karabakh, internationalement reconnue comme faisant partie de l’Azerbaïdjan mais contrôlée par les Arméniens de souche depuis 1994.

Mardi, l’Azerbaïdjan a déclaré qu’un de ses généraux et quatre officiers de haut rang avaient été tués, l’Arménie confirmant la perte de quatre de ses troupes, au troisième jour des combats.