21 octobre 2020

L’ordonnance d’un tribunal turc permet au gouvernement de reconvertir Sainte-Sophie en mosquée

La plus haute cour administrative de Turquie a rendu vendredi un jugement qui ouvre la voie au gouvernement pour convertir l’emblématique Sainte-Sophie d’Istanbul – une ancienne cathédrale devenue mosquée et qui sert maintenant de musée – en un lieu de culte musulman.

Le Conseil d’État a pesé de tout son poids dans une pétition déposée par un groupe religieux et a annulé une décision du cabinet de 1934 qui transformait le bâtiment du VIe siècle en musée. Cette décision permet au gouvernement de rétablir le statut antérieur de Sainte-Sophie en tant que mosquée.

Cette décision est conforme aux appels du président turc à transformer ce site extrêmement symbolique du patrimoine mondial en une mosquée, malgré les nombreuses critiques internationales, notamment de la part des États-Unis et des dirigeants chrétiens orthodoxes.

Cette décision pourrait aggraver les tensions avec la Grèce voisine, qui a également demandé à la Turquie de maintenir le statut de musée de la structure.

Le groupe religieux avait contesté la légalité de la décision prise en 1934 par les ministres du gouvernement laïc de la république turque moderne et avait fait valoir que le bâtiment était la propriété personnelle du sultan ottoman Mehmet II, qui avait conquis Istanbul en 1453.