L’ONU explore les options pour la session de l’Assemblée générale en raison de la Covid-19 : Officiel

L’ONU explore les options pour la session de l’Assemblée générale en raison de la Covid-19 : Officiel

Non Par Sophie Benoiton

Les Nations unies explorent différentes options pour organiser la session annuelle de haut niveau de l’Assemblée générale en septembre, car la pandémie de Covid-19 ne peut pas se poursuivre comme si de rien n’était, a déclaré un haut responsable de l’ONU.

Les Nations unies commémorent cette année leur 75e anniversaire et la session de l’Assemblée générale, qui se tient chaque année en septembre, réunit à New York et au siège des Nations unies les dirigeants, ministres et diplomates de 193 États membres, ainsi que les médias et des milliers de membres de la société civile.

New York est l’épicentre de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis. Un total de 343 051 cas de Covid-19 et plus de 27 000 décès ont été signalés dans l’État.

A lire également : le vaccin contre le coronavirus ne sera pas prêt avant au moins deux ans : Le PDG de Novartis

Le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, Stéphane Dujarric, a déclaré jeudi que le chef de l’ONU avait déclaré que différentes options étaient examinées quant à la forme que prendrait l’Assemblée générale cette année.

Les décisions seront prises par les États membres. Le secrétaire général et le secrétariat soutiendront les États membres dans la mise en œuvre de toute décision qu’ils prendront, a-t-il déclaré.

En raison de la pandémie de Covid-19, il est “évident que nous n’allons pas avoir les affaires comme d’habitude en septembre, que ce soit l’Assemblée générale ou d’autres activités dans notre vie professionnelle et personnelle”, a-t-il déclaré.

LISEZ AUSSI : Je n’utiliserai pas mon pouvoir pour gracier l’atout ou arrêter les enquêtes si je gagne : Biden

M. Dujarric répondait à une question sur la citation erronée de António Guterres dans une interview en disant que la session de haut niveau de l’Assemblée générale prévue en septembre n’aurait probablement pas lieu.

“Ce que le Secrétaire général a dit est une réponse évidente de bon sens, qu’il est difficile d’imaginer que la traditionnelle Assemblée générale avec des milliers et des milliers de personnes descendant sur New York et dans l’enceinte de l’ONU puisse se tenir en septembre comme si rien ne s’était passé”, a-t-il déclaré.

Il a déclaré que les remarques du chef des Nations unies ont été prises un peu hors contexte.

Sur la question de savoir si la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies se poursuivra cette année, le porte-parole du président de l’Assemblée générale des Nations unies, Tijjani Muhammad-Bande, Reem Abaza, a déclaré ce mois-ci que des discussions étaient en cours avec le directeur médical des Nations unies et les autorités locales.

A lire également : Coronavirus Live : Une partie du QG de l’armée de Delhi scellée après que le soldat ait été testé positif

“Mais la tenue de ces réunions dépend de nombreux éléments. Certains d’entre eux seront la situation de la pandémie de Covid-19 dans le monde. Et l’autre élément est la capacité des autorités locales à recevoir toutes les délégations de haut niveau. Les discussions sont donc en cours”, a-t-elle déclaré.

Le nouveau coronavirus, qui est apparu dans la ville chinoise de Wuhan en décembre, a tué 302 462 personnes et en a infecté plus de 4,4 millions dans le monde. Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec plus de 80 000 décès signalés dans le pays.H

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.