23 septembre 2020

L’Italie dit à la Tunisie qu’elle n’acceptera plus de migrants clandestins

Le ministre italien des affaires étrangères Luigi Di Maio a déclaré lundi au président tunisien Kais Saied que le pays n’avait plus de place pour les immigrés clandestins.

Rome “est prête à présenter toute l’aide nécessaire à la Tunisie” pour lutter contre l’immigration clandestine, a déclaré M. Di Maio après une rencontre avec Saied en Tunisie.

Il a également souligné qu'”il n’est pas question de laisser en Italie ceux qui arrivent illégalement”.

Ces derniers mois, des centaines de migrants sont arrivés sur les côtes méridionales de l’Italie, dont la majorité par bateau depuis la Tunisie, qui est confrontée à un taux de chômage élevé et à l’instabilité politique.

La ministre italienne de l’intérieur, Luciana Lamorgese, a révélé samedi que, du 1er août 2019 au 31 juillet 2020, 21 618 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes, soit 148,7 % de plus que l’année précédente.