19 septembre 2020

L’Inde apporte un soutien essentiel aux communautés d’Israël dans le cadre de Covid-19

L’ambassade de l’Inde en Israël a lancé une initiative unique pour atteindre les communautés indiennes dans le pays afin de fournir des services consulaires essentiels dans un contexte de restrictions de mouvement et de rassemblement dues à la pandémie de coronavirus.

Le personnel de l’ambassade indienne se rend dans différentes régions du pays une fois par semaine afin que les Indiens et les Israéliens d’origine indienne qui cherchent un soutien consulaire ne soient pas confrontés à des problèmes de documents requis de toute urgence.

Le service semble avoir créé un engouement dans la communauté indienne, beaucoup d’entre eux appréciant la “touche personnelle” qui, selon eux, crée un “lien fort”.

L’idée de camps consulaires réguliers est née de notre exercice interne visant à nous fixer des objectifs trimestriels dans le sillage de COVID-19. Étant donné les incertitudes et les restrictions découlant de COVID-19, nous avons pensé qu’il serait préférable de rapprocher les services consulaires de ceux qui en ont besoin en ces temps difficiles, et ce dans tout Israël, a déclaré l’ambassadeur de l’Inde en Israël, Sanjeev Singla, au PTI.

Le personnel de la mission indienne s’est rendu à Jérusalem et à Beersheba au cours des deux dernières semaines et a annoncé qu’il serait à Haïfa au nord et même à Eilat, la ville côtière israélienne la plus méridionale de la mer Rouge, pour rencontrer et étendre les services consulaires essentiels à la communauté indienne.

Les services sont étendus tout en suivant les directives du gouvernement en vue de la pandémie COVID-19.

“Je n’arrivais pas à y croire quand j’ai reçu un appel m’indiquant que je pouvais venir chercher mon passeport dans un endroit très proche de mon dortoir d’étudiants. Cela m’a inquiété car je dois faire toutes les formalités liées à mon séjour ici, ce qui n’était pas possible sans le passeport en main”, a déclaré à PTI Shashank Shekhar, chercheur à l’université Ben-Gurion de Beersheba.

“Nous nous sentons pris en charge”, a déclaré Eliyahu Yosef, 80 ans, un Israélien d’origine indienne.

Pamela, qui est un OCI et a immigré en Israël il y a environ 50 ans, raconte quelque chose de similaire.

Elle avait besoin d’aide pour la candidature de son mari et attendait depuis des mois de pouvoir se rendre à Tel-Aviv.

Cette nouvelle initiative a apporté un soulagement bien nécessaire aux étudiants indiens, aux soignants et aussi aux Israéliens d’origine indienne.

“Je ne peux pas vous expliquer l’impact que ce geste a eu sur les Indiens en Israël. On en parle. La touche personnelle a permis de renforcer encore le lien solide que nous avons avec l’Inde”, a souligné Naor Gudker, qui a été le PDG de l’Association israélienne de cricket dans le passé.

Les Indiens d’Eilat et de Haïfa ont salué l’initiative, plusieurs d’entre eux attendant de rencontrer les responsables de l’ambassade pour leur poser des questions.

“Les étudiants ont été particulièrement préoccupés par les vols et je suis allé comprendre comment les voyages urgents pouvaient être gérés au milieu de ces restrictions”, a déclaré M. Nishant, un post-doctorant de l’Université hébraïque.

Le personnel de la mission indienne a également parcouru le pays en fournissant des masques et des gants aux membres de la communauté vers le début de la propagation de la pandémie, assurant à la communauté toute l’aide possible.

“La pandémie ne nous arrêtera pas ! Notre nouvelle norme est de tendre la main et de fournir des services consulaires autant que possible. Des fonctionnaires de l’ambassade de l’Inde ont fourni des services consulaires à Beersheba. Nous nous rendrons bientôt à Eilat (7 août) et à Haïfa (14 août)”, a déclaré un tweet de la direction officielle de l’ambassade.

Un vol dans le cadre de la mission Vande Bharat a permis d’évacuer 115 Indiens le 25 mai dernier. L’ambassade et Air India ont annoncé qu’un autre vol était prévu dans le courant du mois.

Israël a jusqu’à présent rapporté 74 430 cas de coronavirus et 546 décès dus à la maladie, selon l’Israel Coronavirus Statistics Tracker.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).