18 septembre 2020

L’État australien de Victoria impose un couvre-feu à Melbourne ; 429 cas ont été signalés

Lundi, l’État australien de Victoria a signalé 429 cas de COVID-19, un jour après avoir déclaré “l’état de catastrophe” suite à une augmentation du nombre d’infections à coronavirus.

Dimanche, l’État du sud-est de l’Australie, le deuxième plus grand du pays, a imposé à sa capitale Melbourne des restrictions strictes de niveau 4 pendant six semaines, y compris un couvre-feu nocturne.

Le premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, a annoncé dimanche l'”état de catastrophe” pour l’État de Victoria, après que 671 nouveaux cas aient été enregistrés en une seule journée.

Lundi, 429 nouveaux cas ont été enregistrés dans l’État. Treize cas ont été enregistrés en Nouvelle-Galles du Sud et deux en Australie du Sud.

En Australie, le bilan de COVID-19 s’élève à 221 morts, dont 136 dans l’État de Victoria.

L’État compte actuellement plus de 7 100 cas actifs de coronavirus et plus de 38 d’entre eux se trouvent dans l’unité de soins intensifs.

M. Andrews a également confirmé que les cas mystérieux étaient en augmentation et qu’il y avait désormais 760 infections pour lesquelles les autorités sanitaires sont incapables de retrouver la source.

La déclaration de l'”état de catastrophe” signifierait que la police de Victoria a reçu des pouvoirs plus étendus pour mettre en œuvre les restrictions relatives aux coronavirus et que les autorités peuvent suspendre les lois du Parlement et prendre possession des biens.

Melbourne restera soumise aux restrictions de la quatrième étape jusqu’au 13 septembre.

Dans le cadre des restrictions de la quatrième étape, les personnes sont autorisées à quitter leur maison pour quatre raisons : pour faire des achats de nourriture et d’articles de première nécessité, pour prodiguer des soins et des attentions, pour faire de l’exercice quotidien et pour travailler. Les employeurs doivent vous autoriser à travailler à domicile si vous pouvez travailler à domicile.

M. Andrews a également annoncé un couvre-feu nocturne dans la ville entre 20 heures et 5 heures du matin.

“Une seule personne pourra faire ses courses une fois par jour et elle devra se procurer les biens et services dont vous avez besoin dans un rayon de 5 km”, a-t-il déclaré.

“En termes d’exercice, les loisirs ne sont plus autorisés. Vous pourrez faire une heure d’exercice, à 5 km maximum de votre domicile. Cela signifie que c’est de l’air frais. C’est un jogging. C’est une promenade. C’est dans votre quartier”, dit-il.

Il a déclaré que la police sera de sortie en force et que les gens seront arrêtés et interrogés et qu’ils devront démontrer qu’ils sont sortis légalement et qu’ils ne violent pas le couvre-feu.

“Aller chez un copain, rendre visite à des amis, être en déplacement sans raison valable, tout ce que cela fera, c’est propager ce virus”, a-t-il déclaré.

“Je veux m’assurer que tous les supermarchés victoriens, le boucher, le boulanger, les aliments, les boissons, les épiceries, ce genre de milieux, n’auront aucun impact là-bas”, a-t-il déclaré.

“Il y aura des industries, des cadres qui pourront continuer et c’est le business comme d’habitude”, a déclaré M. Andrews.

À partir de mercredi, la région de Victoria passera à la troisième étape des restrictions et Mitchell Shire restera à la troisième étape.

C’est rester à la maison, sauf pour les quatre raisons de quitter la maison, a déclaré M. Andrews.

“Cela signifie que les restaurants, les cafés, les bars, les salles de sport et toute une série d’autres lieux devront fermer à partir de minuit mercredi prochain”, a déclaré M. Andrews.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).