24 octobre 2020

Les ventes d’armes turques à l’Azerbaïdjan ont augmenté avant les combats du Nagorno-Karabakh

Les exportations militaires de la Turquie vers son allié l’Azerbaïdjan ont été multipliées par six avant que les combats n’éclatent dans la région du Haut-Karabakh, selon les chiffres de l’Assemblée des exportateurs turcs.

Les chiffres montrent que l’Azerbaïdjan a acheté à la Turquie pour 123 millions de dollars d’équipements de défense et d’aviation cette année. La plupart des achats sont arrivés après juillet.

Les données montrent que les ventes sont passées de 278 880 dollars au mois de juillet à 36 millions de dollars au mois d’août, et à 77,1 millions de dollars en septembre seulement. Les ventes militaires à l’Azerbaïdjan au cours des neuf premiers mois de 2019 se sont élevées à 20,7 millions de dollars.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan faisaient partie de l’Union soviétique et ont été impliqués dans un conflit territorial depuis leur indépendance dans les années 1990. Le principal problème est la région contestée du Haut-Karabakh, internationalement reconnue comme faisant partie de l’Azerbaïdjan mais contrôlée par les Arméniens de souche.

Les combats sur le Haut-Karabakh ont commencé le 27 septembre. Chaque partie a accusé l’autre de prendre les civils pour cible. Les deux parties ont rejeté les pourparlers et ont ignoré les appels internationaux croissants en faveur d’un cessez-le-feu.

Selon les derniers chiffres, en septembre, l’Azerbaïdjan est monté en tête de liste des acheteurs d’armes turcs, suivi par Oman et les États-Unis avec 63 millions de dollars chacun.