14 août 2020

Les statues de Christophe Colomb à Chicago sont enlevées lors des manifestations contre le racisme

Deux statues de Christophe Colomb dans la ville américaine de Chicago ont été temporairement enlevées après que des manifestants aient tenté de renverser l’une d’entre elles la semaine dernière, ont rapporté les médias.

Dans une déclaration vendredi, le bureau du maire de Chicago, Lori Lightfoot, a déclaré que les statues de Colomb dans Grant Park et Arrigo Park avaient été “temporairement enlevées … jusqu’à nouvel ordre” sur ses ordres, rapporte la BBC.

Bien que temporaires, ces monuments sont les derniers à avoir été enlevés dans un contexte de contrecoup permanent contre les symboles de préjugés raciaux et d’impérialisme perçus aux États-Unis.

Le mouvement a été déclenché par la mort en garde à vue, le 25 mai dernier, de l’Afro-Américain George Floyd à Minneapolis.

Le mois dernier, une statue de bronze de 3 mètres de haut représentant Christophe Colomb a été renversée à Saint Paul, dans le Minnesota, tandis qu’une autre, à Boston, qui se dresse sur un socle au cœur de la ville, a été décapitée.

De nombreuses personnes aux États-Unis célèbrent la mémoire de l’explorateur italien qui, dans de nombreux manuels, est crédité d’avoir découvert “le Nouveau Monde” au 15ème siècle.

Mais les activistes amérindiens et d’autres se sont longtemps opposés à l’idée d’honorer Colomb, affirmant que ses expéditions ont conduit à la colonisation et au génocide de leurs ancêtres.