19 septembre 2020

Les régulateurs européens enquêtent sur le rachat de Fitbit par Google pour 2,1 milliards de dollars

Google fait face à une longue enquête de l’Union européenne sur son rachat de Fitbit Inc. pour 2,1 milliards de dollars, alors que l’on s’inquiète de la manière dont les données sur la santé pourraient renforcer le pouvoir du géant de la recherche dans la publicité en ligne.

L’UE va étudier comment les informations provenant des systèmes de suivi de la condition physique de Fitbit vont accroître “l’avantage de données” de Google dans la publicité en ligne que ses concurrents auraient du mal à égaler, a déclaré la Commission européenne dans une déclaration mardi. Les responsables ont fixé au 9 décembre la date limite pour approuver ou refuser l’accord.

Les régulateurs examinent de plus en plus attentivement les rachats de la Silicon Valley, afin d’empêcher les entreprises déjà puissantes de conquérir de nouveaux marchés innovants où les données sont souvent l’actif le plus précieux. Les défenseurs de la vie privée et des consommateurs ont demandé à l’UE d’examiner comment l’accord pourrait permettre à l’unité d’Alphabet Inc. de se développer dans le secteur des soins de santé.