9 août 2020

Les prix du pétrole brut diminuent après que l’Opec+ a accepté d’assouplir les limites de production le mois prochain

Le pétrole a reculé par rapport à son plus haut niveau de clôture en quatre mois après que l’alliance Opec+ a confirmé qu’elle commencerait à réduire progressivement la production à partir du mois prochain.

Les contrats à terme à New York sont passés sous la barre des 41 dollars le baril, bien que la structure de l’indice de référence plus global du Brent se soit raffermie en raison des signes de tension sur les marchés physiques. L’Arabie Saoudite et la Russie ont déclaré que le bloc producteur poursuivrait son plan visant à augmenter l’offre le mois prochain et étaient convaincus que cela ne nuirait pas à la reprise du pétrole, la diminution de l’offre devant être compensée par des réductions supplémentaires de la part des pays qui n’ont pas atteint leurs objectifs. Le pétrole est également sous pression en raison de la chute des actions en Europe et en Asie.

Et ce, malgré les chiffres qui montrent que l’économie chinoise a renoué avec la croissance et a connu une expansion plus importante que prévue au cours du dernier trimestre.