4 août 2020

Les pays de l’UE s’accordent sur une levée coordonnée et non discriminatoire de l’interdiction de voyager

Les ministres européens de l’intérieur ont convenu que les restrictions de voyage imposées dans l’ensemble du bloc pour endiguer la pandémie de Covid-19 devraient être levées de manière coordonnée et non discriminatoire.

Lors d’une vidéoconférence qui s’est tenue dans le cadre de la présidence croate du Conseil de l’Union européenne (UE), les ministres ont constaté vendredi que la pandémie avait menacé certains des fondements de la blc, tels que le marché unique européen et la liberté de circulation, a rapporté l’agence de presse IANS.

Les États membres de l’UE ont progressivement assoupli ou supprimé les mesures restrictives qui étaient imposées au niveau national ou régional.

Au cours des dernières semaines, certains pays ont ouvert leurs frontières à d’autres ressortissants, mais il n’y a pas eu d’accord global au niveau de l’UE.

A lire également : Assouplissement des normes de confinement aux Etats-Unis, l’Europe augmente le risque d’une seconde vague : Experts

Les ministres ont discuté des délais prévus pour la suppression des contrôles aux frontières lorsque la situation sanitaire dans un État membre donné le permettra, mais n’ont mentionné aucun calendrier.

Ils ont également discuté de la procédure de retour au plein fonctionnement de l’espace Schengen.

“Le plein fonctionnement de l’espace Schengen et la libre circulation des personnes sont d’une importance capitale pour la reprise économique et l’Union européenne en général”, a déclaré le ministre croate de l’intérieur Davor Bozinovic dans un communiqué de presse.

Les États membres de l’UE ont également exprimé leur point de vue sur une éventuelle levée des restrictions qui ont été mises en place pour les ressortissants de pays tiers, ainsi que sur les critères et les mesures sur la base desquels les restrictions seraient levées.