9 août 2020

Les organisateurs du boycott publicitaire de Facebook voient dans la réunion des PDG un “manque d’engagement à l’action”.

Les organisateurs d’un boycott publicitaire croissant de Facebook Inc ont déclaré qu’ils ne voyaient “aucun engagement à agir” après avoir rencontré le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, mardi.

Plus de 900 annonceurs ont adhéré à la campagne “Stop Hate for Profit”, organisée par des groupes de justice sociale, dont la Ligue antidiffamation et Free Press, pour faire pression sur le plus grand réseau de médias sociaux du monde afin qu’il prenne des mesures concrètes pour bloquer les discours de haine et la désinformation.

” Facebook a abordé notre réunion d’aujourd’hui comme si ce n’était rien d’autre qu’un exercice de relations publiques ”, a déclaré Jessica González, co-directrice générale de Free Press, dans un communiqué. ” Mais les dirigeants de la coalition de boycott et les publicitaires comprennent que l’effort de #StopHateForProfit concerne la vie, la sécurité et la liberté de nos communautés ”.

La campagne, qui demande aux annonceurs de mettre en pause leur publicité sur Facebook pour le mois de juillet, a défini 10 changements qu’elle souhaite voir apportés par Facebook, notamment permettre aux victimes de harcèlement grave de parler à un employé de Facebook et accorder des remboursements aux marques dont les publicités apparaissent à côté de contenus offensants qui sont ensuite retirés.

Facebook n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.