3 août 2020

Les ministres du G7 réaffirment leur engagement à alléger la dette bilatérale des pays les plus pauvres

Les ministres des finances du G7 ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre un allégement officiel de la dette bilatérale des pays les plus pauvres du monde dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

“Covid-19 a exacerbé les vulnérabilités existantes de la dette dans de nombreux pays à faible revenu, soulignant l’importance de la viabilité de la dette et de la transparence pour le financement à long terme du développement”, ont déclaré les ministres dans une déclaration conjointe publiée par le département du Trésor américain mercredi, selon l’agence de presse IANS.

“Nous nous engageons à mettre en œuvre l’initiative de suspension du service de la dette convenue par le G20 et le Club de Paris, en suspendant le paiement de la dette bilatérale officielle des pays les plus pauvres jusqu’à la fin de 2020, voire plus longtemps, afin de donner à ces pays une marge de manœuvre budgétaire pour financer des mesures sociales, sanitaires et autres pour faire face à la pandémie”.

Compte tenu de l’importance du financement privé pour le développement durable, les ministres du G7 ont salué le leadership de l’Institut des finances internationales (IIF) dans la coordination de la participation du secteur privé, et attendent avec impatience le suivi, a déclaré l’agence de presse Xinhua.

A lire également : Trump invite Modi à participer au sommet du G7, cherche à élargir la portée du bloc

Les ministres ont également déclaré qu’ils attendaient des institutions financières internationales qu’elles intensifient leurs efforts pour fournir une assistance technique afin de réduire les vulnérabilités de la dette publique, de renforcer les capacités de gestion de la dette et d’améliorer les pratiques de déclaration de la dette.

“Je me félicite du soutien ferme et continu du G7 pour aider les pays à faible revenu à faire face aux conséquences de Covid-19, notamment par la participation à l’initiative de suspension du service de la dette”, a déclaré le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin dans une déclaration séparée.

Il a ajouté que les ministres ont convenu de se réunir régulièrement pour travailler ensemble sur des questions économiques cruciales afin de restaurer leurs économies respectives.

“Je suis impatient de faire des progrès significatifs pour faire le point avec les ministres du G20 lors de la réunion de juillet”, a-t-il déclaré.

En avril, les ministres des finances et les banquiers centraux du G20 ont convenu de “soutenir une suspension limitée dans le temps des paiements du service de la dette pour les pays les plus pauvres qui demandent une abstention” à la suite d’une réunion par téléconférence.