22 septembre 2020

Les médecins militaires kazakhs aident les victimes au Liban

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Les médecins militaires kazakhs fournissent des soins médicaux aux patients dans les hôpitaux des villes de Beyrouth, Bouar, Mashgar et Sayda au Liban, a déclaré le service de presse du ministère de la défense de la République le 18 août.

“Dès les premiers jours de travail, les médecins militaires du Kazakhstan ont reçu des centaines de citoyens libanais. Ils travaillent sur la base d’un hôpital militaire et d’hôpitaux municipaux, avec leurs collègues libanais”, a déclaré le ministère de la défense.

Parmi ceux qui ont fait une demande, il y a des patients qui se sont retrouvés dans la zone d’exposition à l’onde de choc à la suite de la détonation du nitrate d’ammonium.

Les médecins kazakhs sont impliqués dans le traitement des blessures qui nécessitent l’aide de chirurgiens, de traumatologues et de thérapeutes.

Il existe actuellement un détachement médical militaire kazakh à des fins spéciales au Liban.

Le 4 août, une puissante explosion a eu lieu près du port de Beyrouth, à proximité de la base de la marine libanaise, tuant au moins 170 personnes. La raison en était la détonation de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium saisies par les douanes en 2014 et stockées dans un entrepôt. La capitale du Liban est reconnue comme une zone sinistrée ; un état d’urgence a été instauré dans la ville jusqu’au 18 septembre.