7 août 2020

Les Londoniens risquent un deuxième verrouillage s’ils ne gardent pas de distance : Sécurité sanitaire

Le ministre britannique de la santé, Matt Hancock, a averti que les habitants de Londres pourraient être confrontés à un nouveau confinement s’ils ne prenaient pas une distance sociale importante dans le cadre de la pandémie COVID-19 en cours.

“Nous avons démontré que nous sommes prêts à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des gens”, a déclaré vendredi le journal Metro, cité par Hancock à Sky News.

Ses commentaires font suite à l’imposition de nouvelles restrictions touchant 4,5 millions de personnes dans certaines régions du nord de l’Angleterre dans la nuit de jeudi à dimanche, en raison d’une augmentation du nombre de cas de COVID-19.

Les projets d’ouverture des casinos, des salles de bowling et des patinoires le samedi ont été mis en suspens.

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré qu’un nouvel assouplissement des restrictions de verrouillage, notamment en ce qui concerne les petites réceptions de mariage, serait reporté d’au moins deux semaines supplémentaires.

Lors d’une conférence de presse à Downing Street vendredi, le Premier ministre a déclaré qu’en “serrant les freins” à la réouverture, il serait possible d’éviter une répétition du blocage national, a rapporté le journal Metro.

M. Johnson a déclaré que la contagion s’intensifiait au Royaume-Uni, avec une personne sur 1 500 ayant contracté le virus, contre une sur 1 800 le 15 juillet et une sur 2 000 le 2 juillet.

L’Office des statistiques nationales estime qu’il y a maintenant 4 900 nouvelles infections chaque jour, contre environ 3 000 par jour le 14 juillet et 2 000 par jour à la fin du mois de juin.

Samedi, le nombre total de cas COVID-19 au Royaume-Uni s’élevait à 304 793, avec 46 204 décès.

–IANS

ksk/

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).