24 octobre 2020

Les États-Unis vont lutter contre le racisme ; George Floyd ne restera pas un simple hashtag : Biden

En apportant son soutien à la famille de George Floyd, le candidat démocrate présumé à la présidence, Joe Biden, a déclaré mardi que la mort de Floyd ne serait pas “un hashtag de plus”.

“J’ai fait la promesse à la famille de George qu’il ne deviendrait pas un hashtag de plus. Nous allons nous attaquer de front à ce problème – et nous allons avoir besoin de votre aide pour le faire. Reconnaissants pour votre soutien”, tweeter Biden, en référence à l’Afro-Américain dont la mort aux mains de la police a déclenché des troubles dans tous les États-Unis…

“Les derniers mots de George Floyd… ne sont pas morts avec lui. On les entend encore. Ils résonnent à travers cette nation. C’est un réveil pour nous tous”, a-t-il ajouté.

Commentant les prochaines élections présidentielles américaines, il a déclaré : “J’ai dit dès le début de cette élection que nous nous battons pour l’âme de cette nation. Qui nous sommes. Ce que nous croyons. Et peut-être plus important encore, ce que nous voulons être. Tout est en jeu. C’est plus vrai aujourd’hui que jamais.”

Biden devrait assister aux funérailles de George Floyd à Houston, au Texas, a déclaré un avocat de la famille de Floyd, selon The Hill.

Pendant ce temps, le président Donald Trump a critiqué mardi le Biden pour avoir critiqué la manière dont les administrations américaines ont traité la protestation de George Floyd.

A lire également : Marches mondiales pour George Floyd : l’indignation grandit ; l’UE est “choquée, consternée”.

“Sleepy Joe est en politique depuis 40 ans et n’a rien fait. Il fait maintenant semblant d’avoir les réponses. Il ne connaît même pas les questions”, a déclaré M. Trump.

“Mon administration a fait plus pour la communauté noire que n’importe quel président depuis Abraham Lincoln. Il a passé les Zones d’Opportunité avec le sénateur Tim Scott, garanti le financement des HBCU, le Choix de l’Ecole, passé la Réforme de la Justice Pénale, le plus bas taux de chômage, de pauvreté et de criminalité chez les Noirs de l’histoire”, a-t-il ajouté.

La mort de George Floyd, 46 ans, a suscité l’indignation dans tout le pays. En apportant son soutien à la famille de George Floyd, le candidat démocrate présumé à la présidence, Joe Biden, a déclaré mardi que la mort de Floyd ne serait pas “juste un autre hashtag”.

“J’ai fait la promesse à la famille de George qu’il ne deviendrait pas un hashtag de plus. Nous allons nous attaquer de front à ce problème – et nous allons avoir besoin de votre aide pour le faire. Je vous suis reconnaissant de votre soutien”, a tweeté Biden.

“Les derniers mots de George Floyd… ne sont pas morts avec lui. On les entend encore. Ils résonnent à travers cette nation. C’est un réveil pour nous tous”, a-t-il ajouté.


A lire également : les États-Unis vont expédier la première tranche de 100 ventilateurs en Inde la semaine prochaine : Maison Blanche

Commentant les prochaines élections présidentielles américaines, il a déclaré : “J’ai dit dès le début de cette élection que nous nous battons pour l’âme de cette nation. Qui nous sommes. Ce que nous croyons. Et peut-être plus important encore, ce que nous voulons être. Tout est en jeu. C’est plus vrai aujourd’hui que jamais.”

Biden devrait assister aux funérailles de George Floyd à Houston, au Texas, a déclaré un avocat de la famille de Floyd, selon The Hill.

Pendant ce temps, le président Donald Trump a critiqué mardi le Biden pour avoir critiqué la manière dont les administrations américaines ont traité la protestation de George Floyd.

“Sleepy Joe est en politique depuis 40 ans et n’a rien fait. Il fait maintenant semblant d’avoir les réponses. Il ne connaît même pas les questions”, a déclaré M. Trump.

“Mon administration a fait plus pour la communauté noire que n’importe quel président depuis Abraham Lincoln. Il a passé les Zones d’Opportunité avec le sénateur Tim Scott, garanti le financement des HBCU, le Choix de l’Ecole, passé la Réforme de la Justice Pénale, le plus bas taux de chômage, de pauvreté et de criminalité chez les Noirs de l’histoire”, a-t-il ajouté.

La mort de George Floyd, 46 ans, a suscité l’indignation dans tout le pays. Floyd a été arrêté et est mort en garde à vue à Minneapolis le mois dernier.