20 octobre 2020

Les États-Unis s’inquiètent des exercices militaires de Pékin en mer de Chine méridionale

Les États-Unis ont exprimé leur inquiétude concernant les exercices militaires menés par la République populaire de Chine (RPC) autour des îles Paracel, dans la mer de Chine méridionale, du 1er au 5 juillet.

“La conduite d’exercices militaires sur des territoires contestés dans la mer de Chine méridionale est contre-productive pour les efforts visant à apaiser les tensions et à maintenir la stabilité. Les actions de la RPC déstabiliseront davantage la situation dans la mer de Chine méridionale. De tels exercices violent également les engagements de la RPC en vertu de la Déclaration de 2002 sur la conduite des parties en mer de Chine méridionale, qui consiste à éviter les activités susceptibles de compliquer ou d’aggraver les différends et d’affecter la paix et la stabilité”, a déclaré le ministère de la défense dans un communiqué de presse.

Elle a également déclaré que ces exercices militaires s’inscrivent dans la continuité de la démarche de la RPC visant à faire valoir des revendications maritimes illégales, constituant ainsi une menace pour ses voisins d’Asie du Sud-Est dans la mer de Chine méridionale.

“Les actions de la RPC sont en contradiction avec sa promesse de ne pas militariser la mer de Chine méridionale et avec la vision des États-Unis d’une région indo-pacifique libre et ouverte, dans laquelle toutes les nations, grandes et petites, sont sûres de leur souveraineté, libres de toute coercition et capables de poursuivre une croissance économique conforme aux règles et normes internationales acceptées”, peut-on lire.

Tout en exhortant la Chine à ne pas entreprendre d’exercices militaires qui pourraient aggraver les conflits en mer de Chine méridionale, le ministère a également déclaré qu’il continuerait à surveiller la situation.