9 août 2020

Les États-Unis ordonnent la fermeture du consulat chinois à Houston

Le gouvernement des États-Unis a ordonné à la Chine de “cesser toutes les opérations et les événements” à son consulat de Houston, au Texas, a déclaré le ministère chinois des affaires étrangères.

Les tensions entre la Chine et les États-Unis se sont intensifiées en raison d’une guerre commerciale en cours, de la pandémie de coronavirus et des critiques américaines concernant les violations des droits de l’homme par la Chine à Hong Kong et au Xinjiang.

Un porte-parole du département d’État américain a déclaré que le consulat avait reçu l’ordre de fermer “afin de protéger la propriété intellectuelle américaine et les informations privées des Américains”. Une autre déclaration du département d’État a déclaré que la Chine “s’est engagée depuis des années dans des opérations d’espionnage et d’influence illégales et massives” et que ces “activités ont considérablement augmenté en ampleur et en portée au cours des dernières années”.

“La Chine condamne fermement une telle action scandaleuse et injustifiée qui sabotera les relations entre la Chine et les États-Unis. Nous exhortons les États-Unis à retirer immédiatement leur décision erronée, sinon la Chine réagira de manière légitime et nécessaire”, a répondu le ministère chinois des affaires étrangères.

Pendant ce temps, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo s’est rendu au Royaume-Uni, où il a rencontré le premier ministre Boris Johnson et a appelé à une coalition qui comprenne la menace du parti communiste chinois.

Dans un contexte de tensions accrues avec la Chine, la Grande-Bretagne a, ces dernières semaines, interdit Huawei de son réseau 5G, suspendu un traité d’extradition avec Hong Kong et offert un refuge à des millions de Hongkongais qui se sentent menacés.