19 octobre 2020

Les Etats-Unis imposent des sanctions aux principales banques iraniennes

Le département du Trésor américain a annoncé jeudi de nouvelles sanctions contre 18 grandes banques iraniennes.

Dans une déclaration, le Trésor a déclaré qu’il avait “identifié le secteur financier de l’économie iranienne comme un moyen supplémentaire de financer les activités malveillantes du gouvernement iranien”.

“Nos programmes de sanctions se poursuivront jusqu’à ce que l’Iran cesse de soutenir les activités terroristes et mette fin à ses programmes nucléaires”, ont déclaré les responsables américains, ajoutant que les nouvelles mesures “permettraient toujours des transactions humanitaires pour soutenir le peuple iranien”.

Cette mesure gèle les avoirs américains des personnes inscrites sur la liste noire et interdit généralement aux Américains de traiter avec elles, tout en étendant les sanctions secondaires à ceux qui font des affaires avec elles.

Après l’annonce des sanctions, le diplomate iranien Javad Zarif a accusé Washington d’essayer de “faire sauter les derniers canaux pour payer la nourriture et les médicaments”.

Les tensions entre Washington et Téhéran augmentent depuis 2018, lorsque le président Donald Trump a retiré les États-Unis de l’accord nucléaire iranien de 2015 et a commencé à réimposer des sanctions qui avaient été assouplies dans le cadre de l’accord. Les États-Unis ont également pris des mesures de restriction sur les exportations de pétrole de l’Iran.