12 août 2020

Les États-Unis accusent un fabricant chinois d’avoir exporté des respirateurs N95 défectueux

Une entreprise chinoise a été accusée d’avoir envoyé aux États-Unis près de 500 000 masques défectueux, qui ont été commercialisés sous la marque erronée de respirateurs N95, a déclaré le ministère américain de la justice dans un communiqué.

“Un fabricant chinois a été accusé aujourd’hui de produire et d’exporter aux États-Unis, en pleine pandémie de Covid-19, près d’un demi-million de masques défectueux et de mauvaise marque qui prétendaient à tort être des respirateurs N95”, a indiqué le communiqué vendredi.

L’entreprise, King Year Packaging and Printing, pour chacun des quatre chefs d’accusation est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 500 000 dollars ou du montant total des gains et/ou pertes, selon le plus élevé des deux, selon le communiqué.

L’entreprise a été identifiée et inculpée grâce aux efforts de la nouvelle Task Force du ministère de la Justice sur la thésaurisation et le gonflement des prix (Covid-19 Hoarding and Price Gouging Task Force), ajoute le communiqué.