3 août 2020

Les entreprises britanniques doivent payer 20 à 30 % des salaires des employés mis à pied : Rapport

Le Royaume-Uni a élaboré des plans pour obliger les employeurs à couvrir 20 à 30 % des salaires des employés mis à pied à partir du mois d’août afin de réduire le vaste fardeau de la crise du coronavirus sur les finances publiques, a rapporté le journal The Times.

Le Royaume-Uni a prolongé de quatre mois, le 12 mai, son programme de maintien de l’emploi – la pièce maîtresse de ses tentatives pour amortir le choc du coronavirus sur l’économie – mais a indiqué aux employeurs qu’ils devraient aider à en couvrir le coût à partir du mois d’août.

A lire également : le Royaume-Uni prolonge jusqu’au 31 juillet le sursis de visa pour les étrangers bloqués par le Covid-19

“Le Trésor a élaboré des plans qui obligeraient les employeurs à couvrir entre 20 et 30 % des salaires des personnes”, a déclaré le Times. “Ils seraient également tenus de couvrir le coût des cotisations patronales à l’assurance nationale, en moyenne 5 % des salaires”.

Un porte-parole du ministre des finances Rishi Sunak a refusé de commenter le rapport. Sunak devrait annoncer les changements la semaine prochaine, a déclaré le Times.

Sunak a déclaré vendredi que la Grande-Bretagne était confrontée à une “crise économique très grave” et que des emplois seraient perdus dans les “jours, semaines et mois à venir”.