18 septembre 2020

Les enquêteurs biélorusses convoquent la lauréate du prix Nobel Svetlana Alexievich au sujet du nouveau conseil de l’opposition

Les enquêteurs biélorusses ont convoqué la prix Nobel de littérature Svetlana Alexievich pour l’interroger sur ses liens avec un nouveau conseil de coordination s’opposant au dirigeant de longue date Alexandre Loukachenko.

L’auteur de 72 ans, qui a remporté le prestigieux prix en 2015, est membre du Conseil de l’opposition. Il a été interrogé mercredi par la commission d’enquête biélorusse, en tant que témoin dans une enquête criminelle en cours sur la création du Conseil.

Le conseil a été créé peu après que Loukachenko ait remporté une victoire écrasante aux élections présidentielles contestées du 9 août, où il a recueilli plus de 80 % des voix. Le résultat des élections a suscité des protestations massives, des milliers de personnes descendant dans la rue pour demander des élections équitables et la démission de Loukachenko.

Suite à une importante répression policière contre les manifestants, Alexievich a déclaré que “les autorités ont déclaré la guerre à leur peuple” et a appelé le président biélorusse à se retirer du pouvoir pour éviter une guerre civile sanglante.

“Partez avant qu’il ne soit trop tard, avant d’avoir plongé le peuple dans un abîme terrible, dans l’abîme de la guerre civile”, avait déclaré le prix Nobel à RFE/RL dans une interview au début du mois d’août. Elle a ajouté que “personne ne veut du sang. Il n’y a que vous [Lukashenko] veulent le pouvoir. Et c’est votre désir de pouvoir qui exige du sang.”

La décision des autorités biélorusses de convoquer le prix Nobel est intervenue au lendemain de la manifestation pacifique de plus de 100 000 personnes contre Loukachenko, au cours de la troisième semaine de manifestations massives.

Des dizaines de personnes ont été arrêtées et détenues illégalement, tandis que deux autres membres du conseil de coordination, Olga Kovalkova, la principale représentante de la rivale de Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaya et Sergei Dylevsky, ont également été arrêtés lundi.

Mardi, Kovalkova et Dylevsky ont tous deux comparu lors d’une audience en ligne et ont été condamnés à dix jours de prison.