7 août 2020

Les Émirats arabes unis lancent les opérations de démarrage de la première centrale nucléaire d’Abou Dhabi

Les Émirats arabes unis ont commencé les opérations de démarrage de la première unité de leur première centrale nucléaire, a déclaré samedi l’Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC).

La centrale nucléaire de Barakah à Abu Dhabi, un important producteur de pétrole, est construite par la Korea Electric Power Corporation (KEPCO). La centrale devait initialement ouvrir en 2017, mais le démarrage de son premier réacteur a été retardé à plusieurs reprises.

ENEC a déclaré que sa filiale Nawah Energy Company “a démarré avec succès l’unité 1 de la centrale nucléaire de Barakah, située dans la région d’Al Dhafrah à Abu Dhabi”.

Le dirigeant de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, a écrit sur Twitter que du combustible nucléaire avait été chargé dans la première des quatre unités de ce qu’il a appelé “le premier réacteur d’énergie nucléaire pacifique du monde arabe”.

“Nous sommes maintenant un pas de plus vers notre objectif de fournir jusqu’à un quart des besoins en électricité de notre pays et d’alimenter sa croissance future avec une électricité sûre, fiable et sans émissions”, a déclaré Mohamed Ibrahim al-Hammadi, directeur général de l’ENEC.

L’Autorité fédérale de réglementation nucléaire (FANR), qui a délivré une licence d’exploitation pour la centrale en février, a déclaré que Nawah satisfaisait à toutes les exigences réglementaires pour démarrer l’exploitation, après des inspections et une surveillance régulières pour assurer la sécurité de la centrale.

Lorsqu’elle sera achevée, Barakah disposera de quatre réacteurs d’une capacité de 5 600 mégawatts (MW). Les EAU n’ont pas divulgué le montant total de l’investissement prévu dans le projet.