14 août 2020

Les dirigeants de l’ONU se réunissent virtuellement ; Donald Trump pourrait y assister en personne

La réunion annuelle des dirigeants mondiaux aux Nations unies devient virtuelle cette année pour la première fois en 75 ans d’histoire en raison de la pandémie COVID-19, à l’exception de la probable apparition personnelle du président Donald Trump.

“Nous espérons que le président Trump s’exprimera en personne à l’Assemblée générale”, a déclaré jeudi Kelly Craft, l’ambassadeur américain aux Nations unies, ajoutant qu’il sera “le seul” dirigeant à prendre la parole dans la salle de l’Assemblée.

Ces dernières années, des milliers de personnes ont afflué à New York pour la réunion annuelle des dirigeants mondiaux lors de l’Assemblée générale, connue sous le nom de Débat général.

Pendant la semaine de rassemblement, les présidents, premiers ministres, monarques et ministres des affaires étrangères des 193 pays membres des Nations unies prononcent un discours officiel, mais une grande partie de l’action réelle se déroule lors des centaines d’événements parallèles et de réunions, déjeuners et dîners privés.

En raison de COVID-19, les membres de l’Assemblée générale ont convenu ce mois-ci de faire prononcer par le dirigeant de chaque pays un discours préenregistré qui sera diffusé dans la salle de l’Assemblée, en présence d’un petit nombre de diplomates basés à New York. Seuls quelques événements parallèles seront autorisés.

Les discours commenceront comme prévu le 22 septembre, mais seront précédés d’un événement le 21 septembre marquant le 75e anniversaire de l’ONU. Le thème : “L’avenir que nous voulons, l’ONU dont nous avons besoin” : Réaffirmer notre engagement collectif en faveur du multilatéralisme”.

Lors de cet événement, les membres de l’assemblée adopteront officiellement une déclaration pour commémorer le 75e anniversaire sur lequel les diplomates se sont mis d’accord début juillet. Cette déclaration rappelle les succès et les échecs des Nations unies et promet de construire un monde post-pandémique plus égalitaire, qui travaille ensemble et protège la planète.

M. Craft a déclaré que la réunion de cette année est “encore plus spéciale” en raison de l’anniversaire et qu’il est important que l’événement soit amplifié par tous les pays membres de l’ONU.

Pour les États-Unis, a-t-elle déclaré, “nous allons nous concentrer sur les questions de droits de l’homme, sur la transparence et sur la responsabilité.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport ont pu être retravaillés par le personnel de Business Standard ; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué).