20 octobre 2020

Les conservateurs français restent maîtres du Sénat

Le principal parti conservateur français semblait prêt à garder le contrôle du Sénat, tandis que les Verts ont réalisé de nouveaux gains lors des élections partielles de dimanche.

Près de la moitié des 348 sièges de la chambre ont été mis au vote, une élection indirecte dans laquelle les élus locaux choisissent les sénateurs.

Le mouvement centriste du président Emmanuel Macron a conservé quelques sièges clés, mais reste minoritaire. Son parti, Republic on the Move, a perdu de sa popularité depuis les dernières élections de 2017, suite aux protestations en gilet jaune contre l’injustice économique et au mécontentement concernant la gestion de la crise du coronavirus par Macron.

Le parti des Verts a connu un coup de fouet lors des élections municipales de cette année en raison de l’inquiétude croissante du public à l’égard du changement climatique. Il n’avait que quatre sénateurs dans le Sénat sortant, et a déclaré dimanche soir qu’il en avait au moins 11, au-dessus des 10 nécessaires pour former un groupe.

Le Rassemblement national d’extrême droite de Marine Le Pen a déclaré qu’il tenait à son unique siège au Sénat.

Les sénateurs ont un mandat de six ans, et des élections ont lieu tous les trois ans pour environ la moitié de la chambre.