15 août 2020

Les compagnies aériennes mondiales espèrent une reprise du trafic touristique dans l’après-lockdown

Les compagnies aériennes américaines vers l’Australie augmentent leurs vols en juin et juillet, ce qui permet d’espérer une reprise du trafic touristique, alors même que les voyages d’affaires et les voyages internationaux, plus coûteux, restent lents pendant la pandémie actuelle.

American Airlines et United Airlines ont chacune annoncé l’augmentation du nombre de vols vers les principales destinations d’affaires et de loisirs aux États-Unis, où les parcs nationaux et les espaces de loisirs en plein air rouvrent leurs portes après des mois de fermeture et de restriction des voyages, ce qui a fait grimper leurs parts de marché de façon spectaculaire.

A lire également : les Etats-Unis vont réviser l’interdiction des compagnies aériennes chinoises de passagers dans les prochains jours : Rapport

La compagnie United, basée à Chicago, ajoute des vols sans escale et dessert des marchés comme Aspen, Colorado et Jackson Hole, Wyoming, où elle a déclaré que “la distance sociale est une caractéristique naturelle” des paysages pittoresques.

“Les voyages d’agrément ont été l’activité qui a le plus manqué pendant la période de fermeture, quel que soit l’âge ou le revenu, encore plus que les restaurants”, a déclaré Jason Guggenheim du Boston Consulting Group, qui a mené une enquête auprès des consommateurs aux États-Unis et en Europe.

“Mais il faudra plus de temps pour les voyages d’affaires pour revenir”, a-t-il déclaré, notant que les modèles de travail à domicile resteront en place pendant un certain temps.

Même avec l’augmentation des horaires, les analystes s’attendent à ce que la capacité globale des compagnies aériennes reste drastiquement inférieure cette année ; et sans les voyages d’affaires, les rendements resteront probablement négatifs, ont-ils déclaré. Le rendement est le revenu qu’une compagnie aérienne réalise par kilomètre parcouru.

Les compagnies australiennes Qantas Airways Ltd et Air New Zealand Ltd ont présenté jeudi leurs plans pour augmenter sensiblement leur capacité intérieure, tandis qu’Emirates et Etihad Airways reprennent leurs vols de transit par les aéroports pivots d’Abu Dhabi et de Dubaï.

En Europe, Iberia – qui fait partie du groupe International Consolidated Airlines – a annoncé jeudi à ses clients qu’elle commençait un programme de vols réguliers au départ de l’Espagne en juillet, comme première étape vers le rétablissement d’un service complet.