10 août 2020

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique vont perdre environ 29 milliards de dollars cette année à cause de Covid-19 : IATA

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique seront les plus durement touchées par la crise Covid-19, avec des pertes qui devraient atteindre 29 milliards de dollars en 2020, a déclaré lundi l’Association internationale du transport aérien (IATA).

Cela représente plus d’un tiers des 84,3 milliards de dollars de pertes subies par l’industrie à l’échelle mondiale. La région Asie-Pacifique a été la première région à ressentir le poids de la crise de Covid-19.

L’IATA a déclaré que les compagnies aériennes de la région verront la demande en passagers mesurée en passagers-kilomètres payants s’effondrer de 53,8 % cette année, tandis que la capacité en sièges-kilomètres disponibles sera réduite de 39,2 %.

“2020 est la pire année de l’histoire de l’aviation et les compagnies aériennes sont en mode de survie. Ce sont les transporteurs de la région Asie-Pacifique qui subiront les pertes les plus importantes, soit 29 milliards de dollars. Cela représente une perte de 30,09 dollars par passager”, a déclaré Conrad Clifford, vice-président régional de l’IATA pour l’Asie-Pacifique.

“Dans ces sombres perspectives, la priorité est pour les gouvernements de la région de faciliter le redémarrage de la connectivité aérienne conformément aux orientations et aux principes de l’Organisation de l’aviation civile internationale en matière de décollage”, a-t-il déclaré.

“Il faudra quelques années pour que l’industrie retrouve son niveau d’activité de 2019. Dans l’intervalle, les gouvernements devront continuer à fournir une aide financière et une assistance aux compagnies aériennes ainsi qu’une certaine flexibilité dans l’utilisation des créneaux horaires”, a déclaré M. Clifford dans une déclaration.

“Nous travaillons également avec les aéroports et les fournisseurs de services de navigation aérienne pour identifier les domaines de coopération en vue de réduire les coûts pour les compagnies aériennes”, a-t-il ajouté.