19 octobre 2020

Les combattants talibans libérés retournent sur le champ de bataille, selon un négociateur afghan de haut niveau

Certains des prisonniers talibans qui ont été libérés par le gouvernement afghan comme condition aux pourparlers de paix sont retournés sur le champ de bataille, a déclaré le négociateur principal de Kaboul, Abdullah Abdullah.

Les négociateurs des pourparlers de paix sur l’Afghanistan et les Talibans ont tenu leur première session la semaine dernière à Doha. M. Abdullah a déclaré que les négociations ont été positives, mais a souligné que les deux parties sont encore loin d’un accord sur pratiquement toutes les questions.

Il a également averti que certains des prisonniers talibans libérés par les autorités afghanes comme condition aux pourparlers avaient repris la lutte contre le gouvernement : “Je sais que certains sont retournés sur le champ de bataille, ce qui est une violation de l’accord qu’ils avaient conclu”, a déclaré Abdullah.

Dans le cadre de l’accord entre les États-Unis et les talibans signé en février, un échange de prisonniers d’environ 5 000 prisonniers talibans et 1 000 membres du personnel de sécurité afghan détenus a été convenu en tant que mesure de confiance avant les pourparlers de paix officiels visant à mettre fin à la guerre de 19 ans.

Depuis la signature de l’accord, les talibans ont tenu leur promesse de ne pas attaquer les troupes américaines et de l’OTAN, mais ils ont mené des attaques régulières contre les forces de sécurité afghanes.

“Malheureusement, jusqu’à présent, le niveau de violence est très élevé et à un niveau qui n’est pas acceptable pour la population. Je réitère mon appel aux talibans eux-mêmes ainsi qu’à tous les partenaires qui ont une quelconque influence sur les talibans pour qu’ils fassent pression sur ce point”, a déclaré Abdullah.