7 août 2020

Les chefs d’État et de gouvernement discuteront du Covid-19, le climat, lors du sommet des dirigeants des Nations unies

La chancelière allemande Angela Merkel et les présidents du Botswana, de la Colombie, du Costa Rica et de l’Éthiopie se joindront à des dizaines de chefs d’entreprise et de dirigeants des Nations unies lors du sommet des dirigeants du Pacte mondial des Nations unies qui se tiendra la semaine prochaine et qui portera sur la réponse du secteur privé à trois crises mondiales — Covid-19, inégalité et climat.

Avec plus de 12 000 participants déjà inscrits à plus de 100 sessions mondiales, régionales et locales, le Sommet virtuel des dirigeants des 15 et 16 juin sera la plus grande réunion de dirigeants d’entreprises à but spécifique de l’ONU, la plus inclusive et la plus durable, souhaitant relever les défis sociétaux et faire progresser les objectifs de développement durable (SDG).

Sous le thème “Récupérer mieux, récupérer plus fort, récupérer ensemble”, le sommet débutera et se terminera au siège des Nations unies à New York et “chassera le soleil” pendant 26 heures, permettant aux orateurs et aux participants de 68 réseaux locaux du Pacte mondial de participer dans leur propre fuseau horaire et dans leur propre langue.

A VOIR AUSSI : Deux fins au débat sur le changement climatique ; Les experts varient sur l’impact des pluies, des cyclones

Marquant le 20e anniversaire du Pacte mondial des Nations unies, le Sommet des dirigeants offre une plate-forme où les dirigeants des entreprises, de la société civile et des Nations unies seront mis au défi d’accroître leur ambition de réaliser les SDG.

L’ancien vice-président américain Al Gore, l’envoyé spécial des Nations unies pour l’action et le financement en faveur du climat Mark Carney, l’ancien secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et les champions du climat de la COP 25 et de la COP 26 Gonzalo MuAoz et Nigel Topping discuteront de la crise climatique.


A lire également : Covid-19 aggrave la crise économique en Argentine ; la BM prévoit une chute de 7,3% du PIB

Parmi les autres orateurs de haut niveau du sommet figurent les vice-présidents du conseil d’administration du Pacte mondial des Nations unies, Paul Polman et Bola Adesola, les dirigeants du Commonwealth, de la Chambre de commerce internationale, du NEPAD, de la Confédération syndicale internationale et de la Chambre internationale de la marine marchande, ainsi que le doyen de l’INSEAD, Ilian Mihov, et le professeur Firmanzah, recteur de l’université Paramadina.

Plus de 20 agences, fonds et programmes des Nations unies présenteront également leur travail avec le secteur des entreprises et les participants entendront le président de l’Assemblée générale des Nations unies, le secrétaire général et le secrétaire général adjoint des Nations unies, les dirigeants de l’OIT, de l’UNICEF, de l’ONU-Femmes, du FNUAP, de l’ONUDI, du PAM, de la CCNUCC, du Programme des Nations unies pour l’environnement, de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) et du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.