25 octobre 2020

Les bénéfices de HSBC au premier trimestre chutent de 48% alors que la pandémie de coronavirus frappe les emprunteurs

Les bénéfices de HSBC Holdings PLC au premier trimestre ont chuté de 48 %, pire que prévu, après avoir augmenté les provisions pour créances douteuses, car la pandémie de coronavirus frappe les emprunteurs du monde entier.

La première banque européenne en termes d’actifs a déclaré que le bénéfice avant impôt s’élevait à 3,21 milliards de dollars pour la période janvier-mars, en baisse par rapport aux 6,21 milliards de dollars de l’année précédente et en dessous de la moyenne des prévisions de 3,67 milliards de dollars établies par les analystes de la banque.

La semaine dernière, HSBC a déclaré qu’elle poursuivait les plans présentés en février pour transférer le capital des entreprises peu performantes, réduire les coûts et éliminer les couches de gestion. Mais elle a mis en veilleuse les suppressions d’emplois pour éviter les perturbations et empêcher le personnel de trouver du travail ailleurs.