7 août 2020

Les autorités américaines revoient à la baisse la note de sécurité aérienne de Pak par rapport à la certification des pilotes

L’Administration fédérale de l’aviation des États-Unis (FAA) a abaissé la note du Pakistan en matière de sécurité aérienne après que l’agence ait fait part de ses inquiétudes concernant les certifications des pilotes.

La décision, divulguée sur une feuille de calcul de la FAA datée du 15 juillet, qui a été affichée sur le site web d’une agence et confirmée par un responsable de l’agence, signifie que l’agence américaine de sécurité aérienne a déterminé que le Pakistan ne respecte pas les normes internationales et qu’il est désormais classé dans la catégorie 2.

Le mois dernier, le Pakistan a cloué au sol près d’un tiers de ses pilotes après avoir découvert qu’ils avaient peut-être falsifié leurs qualifications. L’ambassade pakistanaise à Washington n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

La nouvelle notation signifie que les compagnies aériennes pakistanaises pourraient être soumises à des inspections supplémentaires dans les aéroports américains et ne pourraient pas ajouter de vols supplémentaires.

Un porte-parole de la compagnie a déclaré à Reuters la semaine dernière que la compagnie aérienne envisageait d’étendre les arrangements actuels de vols spéciaux pour relancer un horaire régulier du Pakistan vers les États-Unis afin d’offrir des vols directs.

Vendredi, le ministère américain des transports a déclaré qu’il avait révoqué l’autorisation accordée à Pakistan International Airlines (PIA) d’effectuer des vols charter vers les États-Unis.

L’Agence de la sécurité aérienne de l’Union européenne a suspendu l’autorisation de la PIA de voler vers le bloc pendant six mois, ce qui porte un coup aux activités du transporteur.

L’immobilisation au sol par le Pakistan de pilotes aux qualifications douteuses a fait suite à l’écrasement d’un avion de la PIA en mai qui a tué 97 personnes.