14 août 2020

L’économie russe ne devrait pas retrouver son niveau pré-pandémique avant 2024

L’économie russe ne retrouvera pas son niveau d’avant le coronavirus avant la fin de 2024, selon les experts de l’Economist Intelligence Unit.

Le rapport de l’EIU a révélé que l’économie russe s’est contractée de plus de 15 % au cours du deuxième trimestre 2020, défiant ainsi une précédente estimation d’une contraction de 10 %.

L’EIU prévoit que la Russie connaîtra l’une des reprises les plus lentes au monde, contrairement à toutes les autres nations du BRICS qui se redresseront plus rapidement. Le BRICS est une association de cinq grandes économies nationales émergentes : La Russie, le Brésil, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Parmi les économies avancées du G7, seul le Japon devrait égaler la Russie et atteindre les niveaux pré-coronavirus au dernier trimestre 2024. “Le Japon est un pays riche et développé qui sera en mesure de surmonter la crise économique. Cependant, les pays moins riches comme le Brésil, la Russie et l’Afrique du Sud se retrouveront dans une situation beaucoup plus précaire”, selon le rapport.

Le gouvernement russe a retardé de 6 ans son plan de développement économique national de 360 milliards de dollars à la suite du coronavirus. Les médias américains ont déclaré mercredi que le Kremlin cherche à réduire les dépenses d’environ 322 milliards de dollars en 2020 à 280 milliards de dollars en 2021.