6 août 2020

Le Turkménistan propose à l’Arabie Saoudite d’investir dans le pipeline TAPI

La compagnie nationale de gaz du Turkménistan, Turkmengaz, et Somo Al Mamlakah, basée à Riyad, ont discuté des plans saoudiens d’investissement dans le développement de projets gaziers au Turkménistan, rapporte Chronicle Turkmenistan, citant l’agence NEBIT-GAZ.
Des représentants de la Turkmenhimiya State Concern et de la Banque d’État pour les affaires économiques étrangères du Turkménistan ont également pris part à la réunion.
Les dirigeants du Turkménistan ont noté qu’en ce moment, un certain nombre de projets gaziers prometteurs sont mis en œuvre dans le pays, qui nécessitent des investissements, notamment le gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde (TAPI), écrit l’agence.
En réponse aux propositions de la partie turkmène, les employés de Somo Al Mamlakah se sont déclarés prêts à une coopération à long terme en matière d’investissement.
En juin, le président du Turkménistan Gurbanguly Berdimuhamedov a exigé à plusieurs reprises que le gouvernement cherche des investissements, puisque Turkmengaz n’a pas pu achever la clôture financière de la TAPI, prévue pour décembre 2016, puis elle a été reportée au début de 2020. Selon les médias pakistanais, l’État a maintenant reçu l’instruction de terminer la recherche de financement en 2021.
Le TAPI, long de 1 735 kilomètres, est en construction du Turkménistan vers l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde sur le territoire du Turkménistan – 200 kilomètres, à travers le territoire de l’Afghanistan – 735 kilomètres, et sur le territoire du Pakistan – 800 kilomètres. La capacité nominale est de 33 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le coût du projet est estimé entre 8 et 10 milliards de dollars. Le lancement du projet était prévu pour 2017, mais a été reporté à une date ultérieure. Il est prévu que le gazoduc passe du plus grand gisement de gaz turkmène Galkynysh par les villes afghanes de Herat et Kandahar et atteigne son point final – la colonie de Fazilka, à la frontière du Pakistan avec l’Inde.