27 octobre 2020

Le Secrétaire général des Nations unies déclare qu’il n’y a pas de consensus pour de nouvelles sanctions contre l’Iran

Le chef des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré que l’ONU ne soutiendrait pas la réimposition de sanctions contre l’Iran comme le demandent les États-Unis, tant qu’il n’aura pas obtenu le feu vert du Conseil de sécurité.

Dans une lettre au président du Conseil, António Guterres a déclaré qu'”il semblerait qu’il y ait une incertitude” sur le fait que le secrétaire d’État américain Mike Pompeo ait ou non déclenché le mécanisme de “retour en arrière” dans la résolution du Conseil de sécurité qui a consacré l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et six grandes puissances.

Samedi, le gouvernement américain a déclaré que toutes les sanctions de l’ONU contre l’Iran ont été rétablies. Les dirigeants européens ont averti Washington que sa prétention à avoir l’autorité de réimposer des sanctions mandatées par l’ONU contre l’Iran n’a aucun effet en droit.

La majorité des membres du Conseil de sécurité des Nations unies qualifient l’action américaine d’illégale parce que le président Donald Trump a retiré les États-Unis du plan d’action global conjoint en 2018.

António Guterres a ajouté que les présidents du Conseil des mois d’août et de septembre “ont indiqué qu’ils n’étaient pas en mesure de prendre des mesures à ce sujet”.