24 octobre 2020

Le Royaume-Uni va avancer l’interdiction des véhicules à carburant fossile à 2030

Le Royaume-Uni prévoit d’avancer l’interdiction des nouveaux véhicules à carburant fossile de 2040 à 2030 pour accélérer le passage aux véhicules électriques et contribuer à déclencher une reprise économique verte après la mise en place de COVID-19, a rapporté le Guardian, ajoutant que le gouvernement de Boris Johnson devrait faire cette annonce dans le courant de l’année, en même temps qu’une série de nouvelles politiques en matière d’énergie propre.

La semaine dernière, les députés ont demandé au premier ministre britannique de déplacer l’interdiction de vente à 2030 afin d’aider le gouvernement à atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050.

Cette décision intervient alors que les ventes de voitures écologiques ont dépassé celles des diesels pour la première fois au Royaume-Uni. La décision de mettre fin aux ventes de nouveaux véhicules à essence et diesel d’ici à 2030 placerait le Royaume-Uni devant la France, qui a une interdiction pour 2040 en vue, et dans le même ordre d’idée que l’Allemagne, l’Irlande et les Pays-Bas. La Norvège introduira une interdiction en 2025, a rapporté le journal, ajoutant que le plan, qui est soutenu par les conseillers officiels du gouvernement au sein du Comité sur le changement climatique, devrait émerger en même temps que les plans nationaux pour devenir une économie neutre en carbone d’ici le milieu du siècle.