19 septembre 2020

Le propriétaire de TikTok, ByteDance, accuse Facebook de “plagiat et de diffamation”.

Le propriétaire de TikTok, ByteDance, a accusé Facebook de plagiat et de diffamation bien qu’il n’ait pas donné de détails sur cette accusation.

L’entreprise chinoise a également déclaré qu’elle était confrontée à des “difficultés complexes et inimaginables” alors qu’elle s’efforçait de devenir une entreprise mondiale.

La société basée à Pékin a fait ces commentaires dans une déclaration publiée dimanche dernier sur son compte officiel sur Jinri Toutiao, une application d’agrégation de nouvelles qu’elle possède.

“ByteDance a toujours eu pour objectif de devenir une entreprise mondiale. Au cours de ce processus, nous avons été confrontés à toutes sortes de difficultés complexes et inimaginables, notamment l’environnement politique international tendu, la collision et le conflit de cultures différentes, ainsi que le plagiat et les diffamations de notre concurrent Facebook”, a-t-il déclaré.

TikTok a attiré les critiques du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a accusé l’année dernière l’application de censurer les protestations politiques. TikTok a rejeté cette accusation.

Facebook n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

La déclaration ne mentionnait pas les pressions exercées aux États-Unis sur ByteDance pour qu’il vende sa populaire application vidéo courte TikTok.

Le président américain Donald Trump a accepté de donner 45 jours à la société chinoise ByteDance pour négocier la vente de la populaire application vidéo TikTok à Microsoft Corp, ont déclaré dimanche des personnes connaissant bien le sujet.