Sophie Benoiton 26 mars 2019

La fille de Cristina Fernández, accusée d’association illicite et de blanchiment d’argent présumé, suit à Cuba un traitement médical pour “syndrome de stress post-traumatique”.

Le procureur fédéral Diego Velazco a demandé lundi que la défense de Florencia Kirchner – fille des anciens présidents argentins Néstor et Cristina Kirchner – présente, dans les 30 jours, l’historique médical complet avant de déterminer si elle est autorisée à prolonger son séjour à Cuba pour 45 jours, où elle effectue un traitement médical, selon des sources judiciaires.

Le procureur a soumis sa demande à la Cour orale fédérale (TOF) 5, qui est chargée de l’affaire connue sous le nom de Los Sauces, dans laquelle la fille de l’ancien président, son frère Máximo et l’ex-obligatoire elle-même sont accusés d’association illicite et de blanchiment de capitaux.

Pour l’accusation, le certificat médical présenté par l’avocat Carlos Beraldi, qui indiquait que Florence souffre de “syndrome de stress post-traumatique” et qu’elle n’est pas autorisée à voyager, n’est qu’un résumé, donc elle exigeait que l’information soit remplie.

Velazco a demandé que dans un délai de 30 jours, la défense rassemble toutes les études qui établissent les antécédents médicaux de l’accusé et les présente au tribunal.

Ce sera la TOF 5 qui décidera, à partir de maintenant, si elle donne cours à la demande du procureur, malgré le fait qu’elle a déjà été vue aussi des informations reçues au Corps Médico-légal.

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*